Œuvre mise en vente par Thomas Leporrier 
315 

Plat mural - Céramique émaillée circa 1955

circa 1955
Céramique émaillée
Pièce unique
35 x 28 cm (13,78 x 11,02 in.)
Prix sur demande

Description

Grand plat mural en céramique émaillée polychrome sur fond blanc mat et noir mat

Inscriptions / Signatures

Signé JOUVE et du sigle "Apollon" de l'artiste

A propos de Georges Jouve

Georges Jouve est né le 7 décembre 1910 à Fontenay-sous- Bois. Ses parents sont décorateurs. Il sort diplômé de l’école Boulle à 19 ans en 1930 et poursuit sa formation artistique aux cours Jullian et à la grande Chaumière où il acquiert les techniques du dessin et de la sculpture. A cette période, ses amis étudiants l’appellent « Apollon », surnom qui deviendra son sigle et dont l’abréviation «Ap», très stylisée, restera sa signature toute sa vie. Son évasion en 1941 le conduit dans le sud de la France dans la région de Dieulefit où il se passionne pour la tradition potière et découvre alors ce qui deviendra son métier pour la vie : la céramique. A son retour à Paris en 1945, à la libération, il s’installe rue de la Tombe-Issoire. Rapidement, ses connections avec les décorateurs parisiens, notamment Jacques Adnet, André Arbus ou Paule Marrot l’amènent à participer à de multiples expositions en France et à l’étranger. De 1945 à 1954, inspiré par le monde animal et végétal, il simplifie les formes et recherche de nouvelles matières. Ses terres émaillées reflètent un bestiaire imaginaire plus coloré et plus joyeux. La lampe Siréne, les plats Poisson, la femme Nichon ou les vases bilobés et trilobés s’enrichissent d’émaux épais, jaune, vert clair ou blanc. Les pièces sont presque toujours moulées et reproduites en séries... Courtoisie Thomas Leporrier - Expert CNES

Pour laisser un commentaire sur cette œuvre, veuillez vous connecter